Goussainville

-

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

vidéo sonore / durée 6’07

Goussainville vit une malédiction à cause des avions. On parle d’un village fantôme aux portes de Paris et je commence des recherches à propos de ce lieu. En 1974, suite à la création de l’Aéroport de Roissy, le village situé sous les lignes de décollage est vidé de ses habitants, les maisons sont murées puis peu à peu squattées. L’histoire ne s’arrête pas là, en 1973, un Tupolev chargé d’une étrange histoire d’espionnage s’était abattu sur la même ville. Je me rends sur place pour voir vivre ce village sous la menace latente des avions qui passent. A cet endroit précis, la notion de risque a un sens précis et sans cesse renouvelé, une épaisseur palpable qui plonge le village dans une sorte de léthargie.  Au vieux pays de Goussainville, les choses, les gens, semblent tourner en rond.

Extraits de la publication :
« Mais la circulation de ce village est étonnante, on tourne en rond. Les avions passent et ne cessent de se succéder, les mobylettes et les scooters tournent. Un gamin qui toute l’après-midi passe et repasse en mobylette, ne faisant jamais plus de 100 mètres en ligne droite. Il accélère et ralentit, fait demi-tour et recommence. Il accélère et ralentit, fait demi-tour et recommence. La litanie.
 »
« Croyez moi il ne faut tout de même pas donner une image d’apocalypse de ce que sera la vie à Goussainville » On sent que M.Gaston ne voudrait pas qu’une sorte de psychose entraîne les riverains
à quitter le village faisant des Noues un quartier moribond où resteraient les trous des maisons démolies. »

Picture 1 of 16

Publication  Goussainville, Les cahiers de l’Antimonde
Images et texte
livre broché, 91 p

Commander l’ouvrage
-
-

-
-








-
Accueil / Travaux Antimonde / Goussainville